Nos compétences

Nos compétences

Les personnes vulnérables

Ma voisine est très âgée: elle a encore toute sa tête, mais elle est presque aveugle. Lors de ma dernière visite, elle était en larmes: elle m’a avoué que ses petits enfants lui ont fait signer des chèques pour Noël, dont elle n’a pas pu lire le montant. Ce n'est pas la première fois.... Que puis-je faire ?

Votre voisine, âgée, isolée et mal voyante, apparaît atteinte d’une infirmité qui nécessite une mesure de protection.

La Loi énumère restrictivement les personnes qui peuvent provoquer l’ouverture d’un régime de protection de majeurs par le Juge des tutelles:
-à la requête de la personne à protéger,
-de son conjoint (non séparé), son partenaire, ou son concubin
-de ses ascendants,
-de ses descendants,
-de ses frère et sœur,
-du curateur,
-d'une personne entretenant des liens étroits et stables avec la personne vulnérable
-ou du procureur de la République.

Peut-être serait-il judicieux de commencer par en parler au médecin traitant de votre voisine, qui peut, lui aussi, déclencher une mesure de sauvegarde de justice par une déclaration faite au Procureur de la République en joignant l’avis conforme d’un spécialiste à son certificat (médecin inscrit sur une liste).